Dry January : Le nouveau challenge sans alcool

Jean-Louis envisage même d’interpeller le ministère de la Santé pour qu’« un jour ou une semaine sans alcool soient officiellement décrétés ». Elle a été lancée par l’association britannique Alcohol Change UK et consiste à s’abstenir de boire de l’alcool pendant tout le mois de janvier.

Les sites du réseau Groupe L’Express :. Or, un mois, c’est long, cela peut même être énorme », relève Laurence Cottet.

A, Journaliste Scientifique.

Alors quand Laurence Cottet l’a appelé, le médecin s’est lui aussi mis en ordre de bataille avec son équipe. « J’essaie de mettre en valeur le challenge, sur Facebook notamment », note ce formateur en histoire-géographie dans un centre d’apprentis et correspondant local de presse. Prendre conscience que l’on a un “problème avec l’alcool” est loin d’être évident. En août, tous les participants recontactés avaient réduit leur consommation d’alcool sur le long terme et assuraient toujours ressentir les effets positifs du “Dry January”.

Car ce défi à un avantage énorme, estime le professeur Michel Reynaud, addictologue : « Grâce à lui, cela devient branché d’arrêter de boire. « En termes simples, janvier sec peut changer des vies. Ceux qui souhaitent aller plus loin peuvent également faire un point sur leur consommation d’alcool avec le test d’auto-évaluation proposé par le site alcool-info-service. Résultats : 71 % des participants avouent avoir mieux dormi pendant ce mois de janvier sans alcool et 67 % d’entre eux ont estimé avoir eu plus d’énergie.

com/FRED TANNEAU. Une application pour smartphone existe même (en anglais) pour vous soutenir, et calcule le nombre de calories évitées et la somme d’argent économisée pendant la durée de l’abstinence.

Les fêtes de fin d’année riment avec excès, qu’il s’agisse de nourriture ou d’alcool. CODES PROMO. Un peu plus de la moitié (58 %) ont même perdu du poids et remarquent avoir gagné en concentration. Depuis quelques jours, le hashtag a fleuri sur les réseaux sociaux, et même le gouvernement s’y est mis. Plus de 2 800 personnes ayant relevé le défi ont été interrogées, et 800 d’entre elles ont été suivies pendant six mois, jusqu’en août. En effet d’après l’étude :. « Ce n’est pas avec la seule force d’un hashtag (#) sur les réseaux sociaux que les personnes vont pouvoir tenir », note Laurence Cottet.

VIDÉO. 1K partages. Considérez-vous l’homéopathie comme un médicament.

LIRE AUSSI >> Le vin, un alcool comme les autres.

© L’Express -. CONSEILS SHOPPING. D’après la nouvelle étude de l’université de Sussex :. (image d'illustration). Source.

Amiens: les prud’hommes rejettent le barème Macron. Cela signifie que pour le reste de l’année, nous sommes mieux en mesure de prendre des décisions concernant notre consommation d’alcool et d’éviter de sombrer plus que nous le voulons vraiment. Depuis quelques années, le “Dry January” (« Janvier sec ») ne cesse de faire des émules.

Afin de répondre à cette question, une étude menée par des chercheurs de l’Université de Sussex et dirigée par le Dr Richard de Visser, psychologue, a suivi près de 800 personnes ayant participé au Dry January en 2018.

LIRE AUSSI >Une plateforme dédiée pour tenir son mois de janvier sans alcool
. Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. Et outre-Manche, des millions de britanniques sont bien décidés à participer au “Dry January”, un défi consistant à ne pas boire une goutte d’alcool durant tout le mois de janvier et ainsi, à mettre son corps au repos.

Après un mois d’abstinence, 67 % des participants estiment avoir gagné en énergie, et 57 % en concentration. L’association Alcohol Change UK a trouvé la solution pour permettre à la population de laisser son foie se reposer quelques temps grâce au défi du « Dry January ». Pour Jean-Michel Delile, président de la Fédération Addiction et médecin psychiatre, ce challenge constitue “une initiative très positive, fédératrice et pas moralisatrice [qui] ne diabolise pas le produit, mais qui permet de s’en distancer sous forme de jeu, avec l’appui des réseaux sociaux”. Que l’on soit un consommateur occasionnel ou régulier, le “Dry January” est un excellent moyen de booster le processus d’élimination des toxines dans son organisme et particulièrement dans son foie, un organe qui assure de nombreuses fonctions essentielles de l’organisme. “.

Une page qu’elle veut ouverte à tous : de la personne très dépendante à l’alcool à celle qui est en léger excès et aimerait remporter le challenge avec un soutien moral et des données pratiques.

“En quelques jours, nous pouvons avoir un foie plus sain et retrouver une meilleure forme, un bon sommeil et une meilleure énergie. Des experts préconisent de revoir à la baisse les repères de consommation d’alcool, en particulier pour tenir compte du risque de cancer, jusqu’à présent négligé. Abstinence. Suivi de grossesse | Calcul IMC. Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Sobre depuis dix ans, désormais diplômée en addictologie et toute nouvelle présidente de l’association France patients experts addictions (FPEA), la dynamique quinqua se donne pour mission de lever les tabous entourant la consommation d’alcool.

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Michel Reynaud publiera « un tas de recettes sans alcool ».

 . “Il est vrai que sous l’effet d’une alimentation trop riche, d’une consommation d’alcool excessive et d’une sédentarité, le foie peut souffrir et atteindre le stade de stéatose après quelques jours d’excès seulement. VOLKSWAGEN TIGUAN. Alors, voilà, elle a décidé de créer la page Facebook « Janvier sobre.

Annonces Autos et Motos. 2. avec Les Guides du Parisien. En somme, “prendre soin de son foie en bannissant pendant un laps de temps toute consommation d’alcool est essentiel pour la préservation de sa santé et retrouver le bon équilibre de son organisme”.

«Dry January» : Jean-Louis a fait des émules avec son mois de janvier sans alcool

Découvrez l’offre 100% numérique. Et ces trois facteurs augmentent les risques de surcharger son foie en graisses. Découvrez l'application L'Express.  

 
 .

Pour le reste de l’année, il conseille dans un article du Parisien du 2 janvier 2019 “d’inventer son propre défi” comme le fait de ne pas boire d’alcool deux ou trois jours par semaine, ou de planifier des semaines sans consommer un seul verre. avec iGraal. Son fils aîné de 27 ans, qui travaille dans la restauration, se lance lui aussi dans le défi. Par ailleurs, un foie sain et détoxifié permet de renforcer son système immunitaire juste avant le printemps et de lutter contre certains virus comme la grippe par exemple”, précise l’hépatologue. avec La Centrale. Santé sur le Net est le seul et unique site qui met le patient au cœur de sa santé grâce à son portail d'informations et à son forum animé par des experts. Ensemble pour préserver votre santé. Enfin, cela a également des effets psychologiques : en effet, cette période d’abstinence permet de prendre conscience de sa véritable consommation d’alcool (consommation souvent sous-estimée), et surtout, prouve que moins on boit d’alcool, moins on a envie de boire de l’alcool, car le cerveau se déshabitue relativement vite à l’alcool . Des stratégies seront mises en place : « L’envie d’alcool ne dure pas longtemps. Mais ce mois d’abstinence a-t-il réellement des effets bénéfiques sur la santé et notamment sur le foie . A voir.

Finalement rien de très nouveau par rapport à la plateforme du Mois sans tabac (organisé en novembre)… sauf que cette dernière est portée par les autorités publiques, qui déploient moyens et énergie pour la faire marcher.

    Plus de 7 abstinents sur 10 ont également amélioré leur sommeil, tandis que 58% ont perdu du poids et 54 % ont amélioré la qualité de leur peau.  Enfin, ce mois sans alcool a permis aux trois quarts d’entre eux – qu’ils aient réussi ou non à finir le mois – de prendre conscience qu’ils n’avaient pas forcément besoin d’alcool pour s’amuser en soirée. Email. Qu’ils y mettent le même engagement », interpelle Laurence Cottet.

    DS DS 4. Cela présente également d’autres avantages tels que reprendre le pouvoir sur la consommation d’alcool, d’avoir plus d’énergie, une meilleure peau, de perdre du poids…. Les informations et services disponibles sur sante-sur-le-net. Newsletter Les + partagés.

    3. Les services de L’Express. Ce challenge, imaginé en 2013 par l’association britannique Alcohol Change UK, est vite devenu viral sur les réseaux sociaux et a fait l’objet de milliers de partages, y compris en France.

    Divergences au sommet de l’État .

    Catégories de l'article :
    News
    Show Buttons
    Hide Buttons